top of page
Rechercher

"Manger bio , c'est cher!", croyance ou vérité?

Dernière mise à jour : 27 mars 2023

« Manger bio, c’est cher ! »

Bon, c’est vrai qu’en cette période troublée, difficile de ne pas avoir les yeux rivés sur son porte-monnaie... Mais vous allez voir que non, le bio n’est pas forcément plus cher.

Il est important déjà de ne pas restreindre sa vision à une simple question de prix, d’élargir son point de vue…

Il convient de considérer également les conséquences écologiques, énergétiques et sociales, les répercussions sur notre propre santé, la rémunération de tous les maillons de la chaîne de distribution, la valeur de l’aliment en termes d’énergie vitale et de respect de l’environnement…

Manger bio ce n’est pas transposer ses anciennes habitudes alimentaires, c’est s’ouvrir à d’autres façons de consommer et d’acheter.


Saviez-vous que :

- Une orange bio contient 30% de vitamine C en plus qu’une orange de l’agriculture raisonnée par exemple?

- Les œufs bio contiennent 5 à 10 fois plus de bonnes graisses que les œufs industriels, ils sont naturellement riches en acides gras oméga-3?

- Le saumon sauvage contient 20 fois plus de bonnes graisses que le saumon d’élevage?


Manger bio, c’est aussi envoyer à son cerveau une information rassurante et sécurisante en apprenant à décrypter les étiquettes, en se documentant voire en cultivant soi-même ses propres légumes ! (satisfaction suprême )

L’ensemble de ces infos vont permettre au cerveau de traiter correctement l’aliment, d’en prendre les meilleurs nutriments... Savoir que l’on consomme des aliments exempts de produits nocifs est un anti-stress puissant pour notre cerveau !


Voici donc quelques réflexions, infos et astuces pour vous faire cheminer vers le bio et tenter de manger sainement malgré le contexte économique pas foufou...



Décider de consommer bio, c'est en fait décider de consommer différemment.


Si l'on transpose ses anciennes habitudes de consommation traditionnelle, c'est-à-dire acheter des produits transformés tels que des biscuits, des plats préparés, des barres chocolatées, des boissons gazeuses archi-sucrées, des purées instantanées..., oui le bio sera en effet plus cher.

De même que si l'on consomme 80% de produits animaux et 20% de produits végétaux, cela sera plus coûteux.


Manger bio est souvent synonyme de réduction de la part des produits animaux pour augmenter celle des produits végétaux. Ceux-ci n'étant pas détériorés par des substances chimiques, leur valeur nutritive et bien supérieure à celle des produits conventionnels.

Manger bio, c'est adopter une assiette composée de 80% de végétaux et 20% de produits animaux: cela ne peut coûter plus cher qu'une assiette conventionnelle.


Si l'on choisit des produits complets, non raffinés et qu'ils sont bien mastiqués, on en consomme moins que les produits industriels qui sont largement moins nourrissants.


Manger bio, c'est aussi manger des produits frais en privilégiant les crudités et les modes de cuisson à la vapeur douce, à basse température, à l'étouffée (idéales pour conserver tous les nutriments).



Ne vous fiez pas aux prix du bio des grandes surfaces (qui n'a bien souvent de bio que le nom): ils sont la plupart du temps supérieurs à ceux des magasins bio! Comparez les prix au poids!

Votre budget n'en souffrira pas si vous consommez des aliments frais, des fruits et légumes, des céréales vendues en vrac, des graines oléagineuses, et des légumineuses car la part de produits animaux diminuera.

D'autant que les produits animaux bio sont plus rassasiants.

Les quantités sont souvent diminuées car les aliments bio sont plus nourrissants.


On mange moins car les aliments sont complets.

L'alimentation bio ne nous propose pas d'énormes barquettes de viandes ou de desserts et boissons vendus par douzaines, elle ne pousse pas à la consommation mais plutôt à consommer en petites quantités.



En fait, manger bio, ce n'est pas manger comme avant en achetant les mêmes produits version bio, mais c'est manger autrement.



QUELQUES ASTUCES...


  • Privilégier le vrac,


  • Acheter directement aux producteurs, privilégier donc le local,


  • Se faire livrer un panier de légumes chaque semaine, différentes associations le proposent,


  • S'orienter vers les fruits et légumes abîmés en promo dans les magasins bio. Pas beau ne veut pas dire pas bon. S'ils sont vite cuisinés, ça passe!


  • Eviter les aliments transformés qui sont plus chers, cuisiner au maximum,


  • On oublie l'eau en bouteille et on pense au charbon ou aux perles EM (achetées en vrac, elles sont moins chères!) (voir le post sur l'eau). En plus la planète vous dira merci! :)


  • Toujours regarder le prix au kilo (de belles surprises au programme! :D),


  • Ne pas jeter les fruits et légumes abîmés: les utiliser pour faire les soupes, les sauces...


  • Congeler les restes,


  • Prévoir ses menus à l'avance afin d'acheter les justes quantités,


  • Limiter la viande et privilégier les œufs, les légumineuses, les céréales et les petits poissons gras.




Biblio: Manger bio, c’est pas cher de France Guillain


bottom of page