Rechercher

Epicez-vous la vie!

Dernière mise à jour : 11 juin


De tout temps, les épices ont été recherchées aussi bien pour le plaisir des sens olfactifs et gustatifs que pour leurs effets thérapeutiques, leurs vertus sont reconnues depuis la nuit des temps.



A l’origine, l'utilisation des épices était surtout médicinale et accessoirement culinaire.

Les premières traces tangibles de l’utilisation des épices remontent au Néolithique. Dans l’alimentation, elles ont alors le double rôle de rehausser le goût des denrées et de les conserver.


Les plantes à épices sont très nombreuses et souvent originaires d’Orient, mais quasiment toutes sont aujourd’hui cultivées dans de nombreuses régions du globe.

Les épices les plus connues et les plus commercialisées sont exotiques et tropicales, mais de nombreuses plantes herbacées de pays tempérés entrent aussi dans la catégorie des épices, par exemple l’ail, l’oignon, la badiane, le basilic etc…



Quel est l'intérêt de mettre des épices dans son assiette?


Au-delà du fait qu'elles permettent de réduire le sel et le sucre dans les recettes, les preuves scientifiques s’accumulent au fil du temps : les épices révèlent de réelles vertus curatives.

De nombreuses études démontrent que ces plantes contiennent beaucoup d’antioxydants que l’on sait bénéfiques contre les maladies cardiovasculaires, certains cancers et tous les effets liés au vieillissement.

Elles facilitent également la digestion.

Bien-sûr les épices ne remplacent jamais une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée, de type régime crétois, mais elles sont incontestablement un plus pour votre santé si elles sont intégrées dans notre alimentation.


Une épice c'est quoi exactement?


Il y a souvent confusion entre épices, aromates et condiments. En réalité, la différence entre les 3 substances est assez subtile.

Selon la définition officielle proposée en 1901 à Genève lors du premier congrès international de la répression des fraudes, "une épice est une substance d’origine végétale, aromatique, à la saveur forte ou piquante servant à assaisonner les mets ou y ajouter les principes stimulants qui y sont contenus".

Les aromates sont aussi des substances végétales, mais ici le terme désigne plutôt les plantes herbacées dont on utilise les feuilles en cuisine sous forme fraîche ou séchée.


Où trouve-t-on les épices?


Plus besoin de parcourir le monde aujourd'hui pour trouver toutes sortes d’épices: il est aujourd’hui très facile de se les procurer et sous toutes les formes (feuilles fraîches, séchées, poudre, extraits...) dans n’importe quel marché, grandes surfaces, magasin bio ou spécialisés.

Attention aux respect de l’extraction pour pouvoir bénéficier au maximum des vertus thérapeutique.


Les épices sont nombreuses! Difficile de toutes les décrire, voici donc les principales.



Le curcuma

L’épice curcuma provient d’une plante herbacée rhizomateuse vivace, Curcuma longa, appartenant à la même famille que le gingembre. Cette plante est originaire d’Inde et de Malaisie principalement. Les rhizomes de cette plante, réduits en poudre, donnent l’épice que nous connaissons, cette poudre jaune-orangée parfumée.

Le curcuma possède un principe actif, la curcumine qui est intéressante pour ses propriétés thérapeutiques dans les compléments alimentaires.

Anti-inflammatoire, anti-cancer, antioxydant et neuroprotecteur, le curcuma est l’épice indispensable à condition de savoir l’utiliser pour l’assimiler correctement. En effet, il faut savoir que le poivre noir améliore l'absorption de la curcumine par l'organisme grâce à la pipérine qui va jouer le rôle d'adjuvant.

La médecine traditionnelle utilise depuis la nuit des temps le curcuma pour ses propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

Apparu dans la médecine occidentale au XVIIe siècle, le curcuma est très utilisé afin de soulager certains problèmes de digestion (ulcère gastro-duodénal, flatulences, problèmes de bile), les accouchements difficiles et problèmes de menstruations (aménorrhées ou dysménorrhée), dans certains cas d’arthrites rhumatoïdes de jaunisse, d’épilepsie ou de douleur et maladies de la peau.

Le curcuma est surtout connu pour soulager rapidement et efficacement les articulations douloureuses.



Le poivre

La pipérine est une molécule présente dans le poivre noir, blanc et rouge. C’est lui qui lui donne ce goût piquant et chaud.

La pipérine contenue dans le poivre augmente le taux de sérotonine, un neurotransmetteur qui joue un rôle sur notre bien être moral en général. Le poivre agit donc contre les insomnies, la peur, l’anxiété, les dépressions.

La pipérine joue également beaucoup sur l’absorption des différents nutriments dans le tractus gastro-intestinal. En effet, elle possède une action sur l’endothélium, qui est la couche la plus interne des vaisseaux sanguins et donc en contact direct et permanent avec le sang. La pipérine permet donc d’augmenter l’absorption intestinale et donc la biodisponibilité.



Le safran

On connait tous le safran comme une épice très recherchée et très chère.

Elle possède cependant beaucoup de propriétés sur la santé qui sont en train d’être démontrées.

Une étude iranienne vient d’évaluer les effets du safran chez des enfants souffrant de Trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH).



Le gingembre


Le gingembre possèderait plus de quarante composés antioxydants, indispensables à la protection des cellules de notre corps.

En effet, ces molécules ont pour but de détruire les radicaux libres, responsables du développement des maladies cardio-vasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.

Le gingembre est également consommé depuis de nombreuses années pour ses propriétés antiémétiques. En effet, il possède des propriétés luttant contre les nausées et les vomissements, et peut donc être utilisé contre le mal des transports.

Le gingembre aurait aussi des propriétés sur la digestion. Il stimulerait la production de bile et l’activité des différentes enzymes présentes dans la bile, ce qui aura pour effet d’améliorer et accélérer la digestion dans sa globalité.

Les propriétés anti-inflammatoires du gingembre sont également bien connues et bien documentées. Par exemple, la consommation de gingembre a démontré une diminution des douleurs liées à l’arthrite.

On retrouve aussi énormément de nutriments et vitamines dans le gingembre. En effet, il est une grande source de manganèse, de fer, de cuivre, de magnésium et de potassium. On retrouve également de grandes concentrations de vitamines B3 et B6.

En consommant du gingembre avec de l’ail ou de l’oignon (ou mieux encore, les deux) on créerait une synergie entre leurs différents composés antioxydants. Ce qui leur permettrait de surpasser leurs effets antioxydants individuels.



La cannelle

Le plus souvent utilisée en cuisine pour son goût, la cannelle possède d’excellentes propriétés pour la santé.

Comme le gingembre, elle possède une forte activité antioxydante et protège donc les cellules contre les radicaux libres. La cannelle possède également des propriétés antimicrobiennes conférées par une molécule appelée cinnamaldéhyde, c’est pour cela qu’elle à été longtemps utilisée pour la conservation des plats.

Une consommation régulière de cannelle pourrait avoir des effets bénéfiques sur les personnes souffrant de diabète. En effet, la cannelle pourrait avoir comme effet de diminuer le taux de glucose dans le sang, cependant, cette information n’a pas été encore vérifiée par des études scientifiques sur l’Homme.

On retrouve énormément de nutriments dans la cannelle. En effet, elle est une grande source de manganèse, de fer, de cuivre et de calcium.



La muscade

Comme la cannelle, la muscade est plus utilisée pour son goût particulier que pour ses propriétés sur la sané.

Elle possède en fait un grand nombre de bienfaits jouant directement sur notre santé. Par exemple, elle favorise la digestion, calme l’aérophagie, les spasmes digestifs et les flatulences, stimule l’appétit et combat la fatigue physique et nerveuse, le stress et le surmenage.

La muscade est également réputée pour ses propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et antibactériennes. Elle peut être utilisée en massage pour atténuer les douleurs lombaires ou articulaires, les rhumatismes, les contractures musculaires et les entorses. Elle peut aussi être utile en diffusion dans les cas d’affections respiratoires telles que des bronchites.

Comme le gingembre, la muscade est un très bon antiémétique, elle soulage les nausées et le mal de mer.



Le clou de girofle

Le clou de girofle est une épice avec une odeur et un goût très particulier. Il possède de formidables propriétés curatives. Son plus gros atout est qu’il a été identifié comme possédant le plus fort taux d’antioxydant parmi toutes les épices et les herbes aromatiques. Il lutte donc contre la dégradation des cellules par les radicaux libres.

Il est aussi un puissant antiseptique et germicides. Il est souvent utilisé pour soulager les maux de dents, les problèmes de digestion ou de douleurs liées à l’arthrite. Il est très efficace contre les ballonnements, les flatulences, les nausées et vomissements et les problèmes de digestion.



La cardamome

La cardamome est une épice provenant de l’Asie du Sud-Est et possédant un goût citronné et poivré.

Comme les autres épices, la cardamome est très utilisée en cuisine, mais ses bienfaits sur la santé sont peu connus. En effet, elle possède de nombreuses vertus. Elle aide à la digestion, possède des propriétés antiseptiques et est une très bonne source de calcium, le magnésium et de vitamines B2 et B6.

La cardamome réduit les ballonnements et les flatulences et va également jouer un rôle antispasmodique. Elle peut également soulager les brûlures d’estomac si elle est consommée en infusion après le repas par exemple.



Régalez-vous, épicez tout!



Sources:

nutrimea.com

Epices et aromates - Usages et bienfaits en naturopathie - Du pep's dans votre assiette de Florence Cosnier