Rechercher

Les bienfaits des animaux sur les enfants

Dernière mise à jour : 26 juil.


De façon générale, la présence d'un animal est pour nous source de bien-être au quotidien. Cela augmente l'espérance de vie, préserve l'équilibre à la fois physique et mental, multiplie les moments de divertissement, réduit le stress et les risques de dépression...

Mais chez les enfants, nos petits compagnons jouent un rôle encore plus important. Les bienfaits que les animaux leur apportent sont considérables.

Tour d'horizon des avantages à intégrer un animal dans son cercle familial.



Les animaux contribuent fortement au développement éducatif et social des enfants. Ils favorisent leur estime de soi et renforce bien souvent la cohésion familiale.

Leur présence inculque aux enfants le sens des responsabilités, le respect, la considération vis-à-vis des autres, cela renforce la confiance et le sentiment de sécurité affective, indispensables à l'équilibre émotionnel de l'enfant.

L'animal déverrouille le monde intérieur de l'enfant, dévoile ses compétences, stimule sa faculté d'apprentissage et son imagination.



Bénéfices sur la santé de l'enfant


La présence d'un animal dans le foyer permet de développer plus rapidement le système immunitaire des enfants. Cela diminue les risques d'infections respiratoires de 30% et d'infections de l'oreille.

Des études démontrent que les enfants en contact avec des animaux ont moins besoin de traitements antibiotiques.

Les enfants ayant grandi avec un animal présentent moins de risques d'allergie ou d'asthme.

L'animal va pousser l'enfant à faire plus d'activité physique. La présence d'un chien par exemple va multiplier les occasions de sorties et d'exercice. L'occasion pour l'enfant de courir, faire du vélo ou du rollers.

Les animaux ont la capacité de réguler l'hyperactivité, l'agressivité et les comportements boulimiques.



Bénéfices sur la santé psychique de l'enfant


L'animal augmente le bien-être et l'apaisement de l'enfant. Les rituels mis en place avec l'animal tout au long de la journée font rapidement de lui un membre de la famille à part entière.

D'après le professeur Hubert Montagner, "la présence d'un animal constitue un prodigieux modèle qu'aucun pédagogue ne peut remplacer. A travers lui, l'enfant découvre la naissance, le nourrissage, les jeux, l'affection, la maladie et aussi, cruelle et nécessaire leçon, la mort."

L'animal semble avoir un impact sur l'estime de soi pour les enfants et les adolescents. Il agit en tant que soutien psychologique et aide les jeunes à se sentir bien dans leur peau. Il évite le repli sur soi, la dépression chez l'adolescent...



Bénéfices sur son développement personnel et psycho-moteur


Les petits enfants vont vite tisser des liens très forts avec leur nouveau compagnon, ils trouvent en lui un être qui leur ressemble et s'identifient naturellement à lui. L'enfant va souvent adopter le même comportement que lui, va reproduire ses faits et gestes, expériences bénéfiques pour son développement personnel et psychomoteur.

L'animal a un effet stabilisateur sur le développement et le comportement de l'enfant. L'animal apporte la joie et estompe la tristesse et le sentiment d'insécurité. L'apprentissage se fait spontanément auprès d'un animal, sans que des explications soient nécessaires et cela s'accompagne souvent d'une grande motivation!

Une étude a démontré qu'un enfant sur deux perçoit l'animal comme une source de soutien émotionnel juste après ses parents. Les liens affectifs avec l'animal aident l'enfant à surmonter la peur ou la tristesse, il se sent en sécurité auprès de son animal. Lorsqu'il traverse une difficulté, l'enfant trouvera du réconfort auprès de lui.

50% des enfants considèrent leur animal comme un compagnon de jeu. Huit enfants entre 9 et 12 ans sur dix préfèrent s'amuser avec leur compagnon plutôt qu'avec des jeux vidéo.


Permet l'ouverture aux autres et responsabilise


Le fait de jouer, confier ses secrets, observer, s'occuper de l'animal permet à l'enfant de s'ouvrir à l'extérieur. Cela va augmenter son estime de lui-même. Nouer des relations avec un autre être c'est prendre en compte l'existence d'un autre que soi, c'est comprendre ses différences et ses besoins et donc le respect des autres. L'enfant va progressivement comprendre que l'animal a lui aussi des besoins tels que manger, boire, faire ses besoins, avoir des moments d'isolement, de repos, sortir... L'animal est capable de lui faire comprendre si cela n'est pas respecté.



Aide à faire face au handicap


Les animaux représente un réel accompagnement vers le mieux-être pour les enfants handicapés. C'est une stimulation sensorielle et motrice pour eux qui leur permet de progresser au niveau de leur coordination motrice et de leur ouverture sociale.

Les animaux peuvent également apporter leur aide à des enfants inadaptés. Ils peuvent représenter pour eux une véritable thérapie qui aboutit à de réels progrès.

Cela a déjà été appliqué au traitement d'adultes atteints de schizophrénie: la présence d'un animal de compagnie auprès d'une personne ayant des troubles mentaux diminue de 10 à 25% la prise de médicaments psychotropes.

Dans leur ouvrage L'Enfant et l'Animal de Compagnie, la docteure vétérinaire Marie-Noëlle Issautier et le docteur J. Eponcet écrivent: "Les enfants instables, hyperactifs, incapables de fixer leur attention deviennent moins turbulents, plus calmes dès que leur regard est absorbé par le spectacle de la vie animale."



Bien souvent, c'est l'enfant qui est à l'origine de l'adoption d'un animal au sein d'une famille. Il est primordial que cela soit avant tout une décision réfléchie par les deux parents. Cela représente un engagement sur le long terme et demande de l'attention. Il faut prendre en compte la durée de vie de l'animal, son besoin d'attention, son mode de vie. Y aura-t-il toujours quelqu'un pour s'en occuper? Même pendant les vacances? Sera-t-il seul toute la journée? ...

Il devra être expliqué à l'enfant que l'animal n'est pas un jouet et veiller au respect de cela. Toute la famille doit donc réellement désirer accueillir ce nouveau compagnon et s'engager à lui apporter tous les soins nécessaires tout au long de sa vie.




Sources:

Ces animaux qui nous guérissent, Dr Philippe De Wailly

L'enfant et les animaux familier, Hubert Montagner

https://www.cairn.info/revue-enfances-et-psy-2007-2-page-15.htm

Zoothérapie, Le pouvoir thérapeutique des animaux, José Sarica et Nassera Zaïd

https://www.fundacion-affinity.org/fr/chiens-chats-et-personnes/je-cherche-un-animal-de-compagnie/bienfaits-des-animaux-sur-les-enfants

www.fonds-saint-bernard.com